Présence Protestante Française au LibanAgence pour l'enseignement français à l'étranger
la vie au college small

Secondaire

Projet solidarité et écriture en 5eB

Les élèves de la classe de 5ème B ont visité l’orphelinat “El Khayrat”, pour leur projet de solidarité et leur projet d’arabe sur la description.
Mme Narimane Fathallah, ancienne élève et parent d’élève, les a accompagné en tant que dentiste pour enfants.
Nos élèves ont appris aux petits orphelins comment se brosser les dents,  puis ils ont animé avec eux des ateliers ludiques.
Une expérience bouleversante pour les élèves, de toute évidence très touchés par cette expérience.

Graines de poètes – Edition 2019

71 jeunes poètes venus de 17 établissements ont participé à ce concours de poésie cette année. Les thèmes choisis :  pour les 1ère « 24 heures » et pour les 3ème « Le jour ou la nuit ? »

A vos plumes ! Prêts ? Partez !

Palmarès final : 3 lauréats pour chaque catégorie et le prix «  Coup de cœur » pour Tala ABOU ALI, élève de 1ère au Collège Protestant Français

Nos félicitations à tous les candidats et un grand bravo a Tala ! Tic … et tac …

Tic,
Et tac.
Plus il clique,
Plus j’en ai ma claque !
Ce que je fabrique ?
J’attends au bord d’un lac
Que cette sombre musique
(Les cris d’un homme qu’on attaque !)
Se change en silence pragmatique,
En sonate pour homme et pour matraques.
En voilà une mort pas très héroïque !
Ah bah oui, ce gars n’avait même pas son bac !
Et les gouttes de sang viennent peindre sa tunique,
Et les heures qui passent effacent son air maniaque.
Mais depuis combien de temps reçoit-il ces coups frénétiques ?
Restera comme seul témoin de ce massacre une flaque
Perdue dans la verdure, comme vestige d’un combat épique.
Quand ils en auront fini, ces bandits le balanceront dans un sac,
Je me demande : qu’a-t-il donc fait pour mériter une fin si tragique ?
Heure après heure, je l’entends hurler, et désespérément, j’attends qu’il craque.
Et finalement, le silence vient calmer mon ouïe, je comprends, pris de panique,
Que telles furent mes dernières vingt-quatre heures, que j’observais avec trac !

Tala Abou Ali

Prix Littéraire des Lycéens du Liban 2019

Deux élèves de Première, Aloïse Boulay et Reewa Andraos ont brillamment représenté le CPF au débat final du Prix Littéraire des Lycéens du Liban qui s’est tenu le mardi 7 mai dans la salle Montaigne du l’Institut Français. Des discussions de haut vol entre les membres du jury et le public de lecteurs avertis ont permis de faire valoir les attraits des cinq romans en lice, mais aussi d’en critiquer certains aspects, toujours de manière très argumentée, mettant en valeur l’esprit critique des élèves et leur goût de la bonne littérature. La lauréate est Lætitia Colombani pour son roman La Tresse, qui sera invitée en novembre prochain pour recevoir son prix à l’occasion du Salon du Livre Francophone de Beyrouth.

Semaine de la culture arabeSDLC

Patrie et Patrie Alternative….

Tout commence par un rêve… Une vie meilleure…Un avenir…
Parfois des choses si simples que j’ai du mal à t’offrir.
Puis je te vois partir. D’abord pour quelques jours, puis des semaines, puis des mois. Tu te sens alors plus vivant, plus serein loin de moi.
Et tu oublies peu à peu l’odeur de mes fleurs de printemps, la couleur de ma mer et mes étés ensoleillés. Mes pics blancs l’hiver et ma brise en automne.
Tu as ta nouvelle vie et moi tu m’abandonnes. Tu t’épanouis loin de moi et tes enfants ne me connaissent guère. Ils ne connaissent de moi que mon déclin et ma guerre.
Moi je t’aime et je sais qu’un jour de vide et d’errance, tu réaliseras l’ampleur et la sincérité de l’amour qui nous unit.
Toi qui as pris l’avion, rappelle-toi de moi. Moi….ta mère patrie.

Contrairement aux autres années, c’est avec la Soirée Orientale qu’a débuté la Semaine de la Culture Arabe du CPF. Une pièce de théâtre intitulée « La Patrie et La Patrie Alternative », présentée par les élèves de 1ère et de Terminale OIB en a été le clou, suivie par un diner oriental dans les jardins. Parents, enseignants et amis en ont profité pour féliciter les acteurs et remercier madame Aida Sabra pour sa participation surprise. Les élèves, de leur coté, ont tenu à exprimer leur appréciation aux enseignantes d’arabe qui les ont encadrés et aidés dans l’écriture et la réalisation de cette belle pièce.

Tout au long des jours qui ont suivi, les différents niveaux du secondaire se sont exprimés autour du même thème avant de clore la semaine et de passer à d’autres projets.

  • Les élèves de 6ème ont chanté “Le Liban à l’honneur”, ont participé à un concours de dictée mais surtout ils ont accueilli l’auteure Fatima Sharaffedine pour une rencontre/discussion très animée autour de son livre « Ghadi wa Rawan »
  • Les élèves de 5ème ont participé au concours de dictée et accueilli l’auteur Raymond Bitar pour discuter de ses œuvres
  • Les élèves de 4ème et 3ème ont présenté un affichage d’exposés sur les “ Les Libanais qui rayonnent dans le monde”
  • Les élèves dispenses de 3ème n’étaient pas en reste et ont également travaille avec l’auteure Fatima Sharaffedine, ainsi que les élèves dispenses de 2nde
  • Les élèves de 2nde OIB ont aussi présenté un spectacle sur les savants arabes mettant en présence les anciens et les nouveaux en inventant des rencontres virtuelles entre les uns et les autres.
  • Les élèves de 1ère ont accueilli l’auteure Lina Kraydiyeh après un travail de classe autour de ses romans

Sortie des élèves latinistes à Tyr

21 élèves latinistes, de la 5e à la 1ère, ont passé la journée du 10 avril à Tyr, dans les sites archéologiques de la ville. Avec pour guides Alexandre Chidiac et Sam Saliba, deux élèves de 1ère S1, ils ont d’abord découvert la nécropole et l’hippodrome romains d’Al Bass, puis les thermes d’Al Medina et leur remarquable système de chauffage par hypocauste, ainsi que l’arène et la palestre. Une journée enrichissante, sous un soleil éclatant, qui leur a permis d’apprendre beaucoup de choses sur la vie quotidienne des Romains.

Semaine de la francophonie édition 2019 au CPF

Rendez-vous annuel tenu!

Dans le cadre de la Semaine de la francophonie, célébrée au CPF du 18 au 22 mars 2019, le CCC a organisé deux événements phares:

  • La librairie éphémère: les 3 plus grandes librairies francophones du Liban, Antoine, Stéphan et Sored ont exposé leurs ouvrages dans le hall du Collège, offrant aux élèves 10% de réduction sur tous les achats;
  • Concours Questions pour jeune champion – spécial Arts et Français: le mardi 19 mars 2019, en salle de théâtre, les élèves du niveau 4ème se sont retrouvés pour applaudir et soutenir les 4 candidats représentant respectivement les 4 sections de 4ème.

Encore une fois, la francophonie prouve que c’est l’espace intellectuel idéal pour la rencontre, les échanges culturels et le développement intellectuel; le CPF, conscient de cet intérêt que revêt la francophonie, est toujours au rendez-vous pour l’investir dans ses activités scolaires.

Vive la Francophonie! vive le CPF!

Graines de Poètes :

Utiliser toutes les ressources de la langue française, jouer sur les rythmes et les sonorités, se plier aux règles de la versification pour faire germer l’inattendu et l’émotion au détour d’une image évocatrice ou d’une tournure inédite, c’est ce à quoi ont tendu les élèves de troisième et de première candidats à la sélection des représentants du Collège au concours annuel “Graines de Poètes”. Le thème qui leur a été proposé cette année au CPF: “Tous les chemins mènent à la ville”.

Prix littéraire des lycéens :

Le premier débat inter-établissement dans le cadre du Prix Littéraire des Lycéens du Liban s’est tenu au CPF et a été l’occasion, pour nos élèves passionnés du lecture, de la troisième à la terminale, d’accueillir leurs homologues du Lycée Abdel Kader pour échanger leurs points de vue sur les cinq romans en lice cette année. Comme à chacune de ces rencontres, le débat a été d’une grande qualité et les élèves des deux établissements ont montré que la lecture, au-delà des obligations scolaires, est encore une activité qui parle aux adolescents et contribue à leur formation en tant d’individus et de futurs citoyens.

Les dictées du CPF

L’édition 2019 des dictées du CPF a attiré une fois de plus nombre d’élèves prêts à en découdre avec l’orthographe française. Les uns y ont trouvé l’occasion de défendre un titre de champion de leur catégorie, les autres de tenter de les détrôner, et chacun d’éprouver de manière volontaire et ludique leurs capacités de mémoriser la graphie d’un mot, d’appliquer une règle d’accord, d’éviter un piège de la langue. La dictée concoctée par l’équipe de Lettres et réputée pour ses écueils, embûches, et autres chausse-trapes a réuni les candidats adultes, en fonction de leurs disponibilités et de leur témérité. Combien d’erreurs auriez-vous faites ?

Dictée : « Les candidats à la dictée n’étaient pas légion1, mais avaient passé plusieurs samedis soir2 à revoir, par acquit3 de conscience, ces règles alambiquées dont fait son fonds4 de commerce tout spécialiste ès accords5 du participe. Passé6 l’heure des révisions, et une fois sur le gril7 le jour de ladite dictée, ils ne s’en sont plus souvenus8. Ils se demandèrent alors où le bât9 blessait, répétant à l’envi10 qu’on ne les reprendrait pas de sitôt11 à passer des soirées entières assis devant un précis12. Ils auraient d’ailleurs mieux fait d’étudier debout13 : compiler pléthore d’explications sur l’accentuation du français n’aura accentué que leur embonpoint, comme s’ils avaient fait bonne chère14 tout en bayant15 aux corneilles.

Certains asociaux16 s’étaient imaginés17 pouvoir recourir au dopage, pratique infamante. Tel le vainqueur d’Hector exalté par la colère, ils s’étaient vus16 remporter la victoire, ivres de caféine, voire de strychnine, tout couverts d’ecchymoses et d’éloges dithyrambiques certes, mais immérités. »

Correction :

  1. Pas assez nombreux pour constituer une légion.
  2. « Soir » considéré ici comme adverbe (Les lundi au soir).
  3. Du verbe “acquitter” et non “acquérir”
  4. Même origine (fundus) que « fond », mais a conservé son « s » final.
  5. Ancienne combinaison de “en” et de “les”, donc toujours suivi d’un pluriel.
  6. Devant un groupe nominal, considéré comme une préposition.
  7. en anglais : grill.
  8. Accord systématique avec le sujet pour les verbes essentiellement pronominaux.
  9. Dispositif que l’on place sur le dos des bêtes de somme (cf. « âne bâté »).
  10. Du latin invitare (« envie » vient de invidia).
  11. En un seul mot si on ne peut pas le remplacer par « si tard ».
  12. Ouvrage qui expose brièvement les éléments essentiels d’une discipline (ex. un précis de grammaire).
  13. Adverbe.
  14. Du latin cara, le visage : à l’origine, bien recevoir quelqu’un par une expression accueillante (cf. l’anglais cheer), avant de lui offrir éventuellement un bon repas.
  15. Ouvrir tout grand (la bouche). Même origine que « bâiller » et « béer » (cf. « béant », « bouche bée »), mais ancienne graphie réservée à cette expression.
  16. Le préfixe privatif grec « a » n’admet pas le redoublement du « s » (cf. « asymétrique ».
  17. S’accorde quand son sujet est le même que celui de l’infinitif.

Filles et Maths : une équation lumineuse

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Femme et dans le cadre des projets de l’AEFE, vingt filles de seconde du CPF ont participé à une journée visant à encourager les filles à poursuivre leurs études en mathématiques et à prouver qu’elles sont aussi compétentes que les hommes dans tous les métiers, notamment ceux qui jusqu’à lors étaient réservés au sexe masculin. Les découvertes des grandes mathématiciennes françaises ont été exposées. Dans ce contexte , une pièce de théâtre interactive dans laquelle nos élèves ont joué a été présentée.

En avant les filles!

Quand les sciences et les arts culinaires se rejoignent …

Une mayonnaise faite maison pour les élèves de 1 L/ES, et le labo se transforme en cuisine !

Le climat s’affiche au CPF à l’occasion de la COP 24

A l’occasion de la 24ème Conférence des Parties réunissant en Pologne 196 états, les élèves de terminales scientifiques spécialistes en SVT ont réalisé une position sur le climat.
Ils ont présenté leurs travaux aux élèves du CPF, ainsi que les enjeux de la conférence, en expliquant le climat, les climats passés, les climats futurs, les moyens d’action.
Une réflexion simple a été proposé aux jeunes, qui se résume comme suit :
Les dirigeants politiques du monde entier se réunissent cette semaine en Pologne pour « discuter » du climat.
Pourquoi ?

  • Qu’est-ce le climat ?
  • Quelles sont les conséquences de son changement ?
  • Quel est le rôle des activités humaines dans ces changements climatiques ?
  • Comment puis-je agir pour limiter le réchauffement à +2°C à la fin du siècle (ambition de Paris 2015).


Web Radio

Brunch littéraire du Club des Jeunes Critiques Littéraires du CPF

Le Club des jeunes critiques littéraires a organisé, samedi 20 octobre 2018, son premier brunch littéraire pour l’année 2018-2019 au CCC. Dans une ambiance de convivialité et d’épanouissement culturel, une vingtaine d’élèves ont échangé leurs avis et leurs recommandations concernant les dernières parutions en littérature de jeunesse.

Matinée d’intégration des 6e

Qui aurait dit que venir un samedi matin au CPF serait un si grand plaisir pour les 6e!

Samedi 29 septembre, le CPF est devenu, tout entier, l’espace de jeu des 6e . Au cours d’un jeu d’étapes, ils ont redécouvert l’amusement loin des écrans des téléphones portables. La coopération était le mot d’ordre de cette rencontre qui s’est clôturée par un pique-nique convivial réunissant les élèves, leurs professeurs, les cadres de vie scolaire et de direction ainsi que les volontaires de la commission civique du Comité des Parents.

Puisse l’année de 6e être aussi joviale que cette matinée.