Présence Protestante Française au LibanAgence pour l'enseignement français à l'étranger

Secondaire

« Anti bullying project » chez les 5e

Dans le cadre élargi d’un projet de classe de 5e en anglais, l’idée de préparer une vidéo de prévention contre le harcèlement a germe, s’est développée et a été réalisée. Ce film a été présenté aux élèves de 6e et de 5e et a obtenu un succès tel qu’il sera partage avec toutes les classes du cycle 3 et du collège. A vous de découvrir le travail de nos 5e sur un sujet de prévention qui nous occupe beaucoup au CPF … (Avec un grand merci à madame Pharaon pour avoir su canaliser la créativité artistique des élèves).

Le festival de la BD, organisé par le Centre de Connaissances et de Culture

Pour la deuxième année consécutive, le Centre de Connaissances et de Culture au CPF a organisé, du 08 au 10 mai 2018, le Festival de la BD, en partenariat avec la Librairie Antoine-MMO et la Librairie Stéphan.

Les élèves de la 6ème à la Terminale ont eu alors l’occasion de découvrir les dernières parutions et de revoir les classiques du 9ème art tout en profitant d’une réduction de 10% offerte par nos deux librairies.

La soirée OIB, cette année autour du thème de la liberté

في 3 أيّار 2018 ، أقام تلاميذ الشّعبة الدّولية عرضًا مسرحيًّا على خشبة مدرستنا تحت عنوان ” طلعنا على الحريّة ” ، طرحوا من خلاله عدّة قضايا ، كان أبرزها ، فكرة التّحرر من الخوف ، حرية التعبير ، حرية المعتقد ، حرية وسائل الاعلام ، كما تطرّقوا الى القضية الفلسطينية وحياة الفلسطينيّين داخل المخيّمات ، والصعوبات التي تواجههم. قضايا كثيرة أثارها تلاميذ الشّعبة الدّولية عكست هموم وقلق الشّباب، وأظهرت الثقافة الواسعة التي باتوا يتحلّون بها.

Les élèves de terminale de la Section OIB, promotion de l’année 2018 ont présenté une pièce de théâtre portant sur le thème de « La Liberté ».
Les élèves ont abordé plusieurs idées inspirées de leur programme d’arabe en OIB, notamment celle de la liberté d’expression.
Leur travail a révélé une maturité et une culture impressionnantes.

Journée “Girls in ICT” à l’invitation de la compagnie de télécommunications Alfa

Le CIO a accompagné le Jeudi 26 avril 2018 des filles de 2nde et de 1ère  du CPF pour participer à la journée “Girls in ICT” organisée annuellement par la compagnie de télécommunications Alfa dans le but de promouvoir l’inclusion des femmes dans les domaines des télécommunications et des STIM (Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques).

Le mois de la francophonie au CPF

Le mois de la francophonie a été célébré cette année au CPF par des activités nombreuses et variées.

À cette occasion, des travaux d’élèves ont été exposés dans le hall du Collège (contes, poèmes, anthologies…) ou en ligne (enregistrements de chroniques littéraires).

Cet événement a connu quelques moments forts :

  • Deux séances de restitution d’un travail de mise en scène ou de mise en voix de textes théâtraux, poétiques ou rhétoriques, dont certains écrits par les élèves, ont été présentées au théâtre, manifestations fort appréciées d’un public venu nombreux.
  • Le défi lecture, concours qui a touché l’ensemble des élèves de la Sixième à la Seconde, a permis à chacun de découvrir des œuvres de littérature jeunesse.
  • La traditionnelle dictée du CPF, déclinée en trois niveaux de difficulté, a été l’occasion pour les plus férus d’orthographe d’affronter leurs pairs.

Lors de la remise des prix de ces concours, M. le Proviseur a pu féliciter les lecteurs les plus assidus et les quatre champions d’orthographe, à savoir Alexandre Khalaf, Riad Darwish, Maria Sayegh et Christine Lacoste, qui ne manqueront pas de remettre l’année prochaine leur titre en jeu en analysant les difficultés du texte proposé cette année dans la catégorie lycéens et adultes :

« Bienvenue, ancien lauréat de la dictée du CPF ou nouvel aspirant au titre, et vu (employé devant le nom, sans auxiliaire, « vu » est une préposition et reste donc invariable) les difficultés de l’épreuve, félicitations à vous tous, martyrs qui venez porter vos noms sur les fatals en-tête (invariable) de ces copies encore immaculées. Vous vous êtes tous juré (« vous » n’est pas COD) de tenter le sans-faute (nom composé issu du jargon hippique), et vous en avez passé (lorsque le COD du verbe est “en”, le participe passé reste invariable) des nuits à ressasser des règles absconses ! Les cernes (masculin) se sont élargis mais les neurones (masculin aussi) se sont aguerris, et les auspices (également masculin) de ce nouveau millésime vous semblent les meilleurs. Accents circonflexes indus et trémas ambigus n’émeuvent plus personne : tous se sont vu (le COD est la proposition infinitive qui suit) régler leurs principaux différends (à ne pas confondre avec l’adjectif « différent ») quant aux pires écueils du français et se font fort (expression figée, « fait » et « fort » restent invariable) de les éviter.

Voici que plus d’un candidat s’observent (le pluriel est nécessaire du fait que la forme pronominale implique ici une observation mutuelle, donc plurielle) du coin de l’œil, à l’affût de la moindre dissonance (avec un seul « n », bien qu’il soit de la famille de « sonner »), espérant déceler dans le regard du voisin le doute s’immisçant dans le sien. “La plume tout hésitante, (adverbe, “tout” ne prendrait un « e », pour des raisons d’euphonie, que si le « h » de “hésitante” était muet, ce qui n’est pas le cas)”, on espère atteindre les cimes, ou au moins éviter l’abîme (mnémotechnique : « l’accent circonflexe de la cime est tombé dans l’abîme ») : le martyre (avec un « e » pour désigner un supplice, sans « e » pour désigner celui qui le subit) est loin d’être terminé ! »

La Francophonie telle que nous l’aimons! Initiative du CCC du CPF

Le Centre de Connaissances et de Culture au C.P.F a célébré en mars 2018 la Francophonie à travers des activités et des événements socioculturels et littéraires.

L’événement phare était la librairie éphémère, organisée en collaboration avec la Phénicie, du 26 au 28 mars 2018, de 9h00 à 15h30, dans le hall du Collège. Les élèves et les enseignants ont pu alors découvrir toutes les dernières parutions en littérature de jeunesse, en littérature francophone et en ouvrages pédagogiques et profité d’une réduction de 10% sur leurs achats.

En rapport avec cette manifestation culturelle, le CCC a animé une rencontre entre les élèves des  6ème / 5ème et  le scénariste de BD, M. Bassam Rbeiz, avec  l’illustratrice, Mme Noura  Badran, à l’occasion de la mise en vente de leur BD intitulée, Histoire du Liban. Les deux auteurs ont répondu aux questions des élèves tournant autour de l’efficacité de la BD en tant que moyen et support d’enseignement. Ils ont ensuite accordé une séance de dédicaces  dans une ambiance bonne enfant, dans le hall de l’établissement.

Enfin, les élèves membres du Club des jeunes critiques littéraires ont organisé leur café littéraire le jeudi 26 avril 2018, à 16h30, au CCC, en présence de leurs parents, des copains et des membres de l’équipe administrative. Des moments d’échanges culturo-littérairaires et de débats ont permis aux membres de montrer leur potentiel de grands lecteurs avertis et calés !

La célébration de la Francophonie au CPF est l’occasion de réaffirmer notre esprit d’ouverture culturelle sur le monde, telle que nous l’aimons !

Inoubliable semaine de l’astronomie au CPF en avril …

Doressoundiram 7456 est un astéroïde qui a été découvert le 17 juillet 1982 par l’astronome américain Edward Bowell. Il présente une excentricité de 0,2994 et une inclinaison de 14,77939 par rapport à l’écliptique.

Grâce aux prouesses technologiques de notre temps et surtout au professionnalisme et à l’acharnement de l’équipe des sciences physiques du Collège protestant français qui compte parmi elle deux astronomes aguerris Nesrine Sayed et Philippe Rigot, nous avons pu entrer en contact avec un habitant…que dis-je un habitant, le…Président de cet astéroïde situé à des années lumières de notre planète bleue !

Et il a accepté notre invitation ….

Depuis quelques années déjà, l’astronomie rayonne au CPF au travers d’activités proposées dès les classes du primaire. Cette année, un invité d’exception sera le parrain d’une semaine spéciale consacrée la mère des sciences.

alain

Alain DORESSOUNDIRAM est astronome à l’observatoire de Paris.Ses travaux de recherche portent notamment sur les surfaces planétaires, les petits corps du Système Solaire. C’est aussi un expert du traitement de données de masse et d’analyse statistique. Il enseigne au niveau Licence et Master, ainsi que dans la formation des enseignants. Il est responsable pour l’Observatoire de Paris du Master 2 Planétologie Ile de France et des parrainages de classes.

 

Il est également fortement impliqué dans les missions spatiales d’exploration du Système Solaire. Ainsi, il est co-responsable d’un instrument sur la mission BepiColombo (mission vers Mercure en 2018). Il est aussi responsable de MIOSOTYS, un instrument sol installé sur le 2,2m de l’Observatoire de Calar Alto (Espagne), Co-I sur PHEBUS (BepiColombo), EXOMARS. Il a publié plus de 90 articles scientifiques dans des revues à comité de lecture, ainsi qu’une centaine de communications dans des colloques. Il est enfin très impliqué dans les actions de diffusion de la culture scientifique et astronomique vers le jeune public (auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation, documentaires vidéos). Enfin, il est très engagé dans la formation des enseignants pour inspirer une nouvelle génération d’explorateurs de l’espace à travers sa participation aux parrainages de classe à l’observatoire de Paris ou dans ses actions dans le projet européen spaceawareness.

Cette semaine de l’astronomie a permis au CPF de faire découvrir ou re découvrir cette « mère des sciences » au plus grand nombre ! Des élèves de 1ère S ont monté des ateliers à destinations d’élèves du primaire pour expliquer comment la lumière des étoiles nous renseignait sur leurs compositions. Un grand planétarium a été installé en extérieur pour que les élèves de tout niveau découvrent les beautés du ciel nocturne. Un jeu )à destination des plus jeunes leur permettait de mieux utiliser l’exposition « Comètes, aux origines des systèmes planétaires » commandé pour l’occasion à l’observatoire de Paris. Alain Doressoundiram a pu partager sa passion auprès des plus jeunes en passant dans des classes du primaire dès la grande section de maternelle. Des élèves de CE1 avaient déjà préparé sa venue en amont en lui écrivant un mail de bienvenue plein de questions autour de l’Univers. Alain Doressoundiram a découvert une pièce de théâtre jouée par des élèves de CM2, parlant de voyages dans le système solaire : les élèves avaient justement préparé des questions pour mieux comprendre certains mots de cette pièce. Des élèves de 6ème ont réalisé la biographie de cet astronome dans le cadre de leur cours d’arabe. Alain Doressoundiram a pu découvrir des travaux d’élèves de 5ème dans le cadre de leur EPI sur l’impact de l’homme sur son environnement. Il a pu donner vie à une annale de brevet sur la mission Rosetta auprès des élèves de 3ème, que ce soit sur les sujets de physique ou de technologie, avec la découverte du prototype du capteur dont il est responsable et qui partir en octobre vers Mercure. Des élèves de 1ère S ont pu réaliser des interviews filmés pour mieux comprendre son métier de chercheur.  Ces élèves ont aussi pu préparer la soirée d’observation du projet IRIS qui leur permettait d’utiliser à distance un télescope situé à l’observatoire de Nice- Côte d’Azur.

La conférence grand public a été un grand succès permettant de découvrir de près les grands projets actuels d’exploration du système solaire. Un débat avec une astrophysicienne libanaise et la visite de l’observatoire de la Notre-Dame Université a permis d’échanger autour de projets en astronomie. Une conférence a aussi été donnée à la Lebanese American University permettant aux étudiants de l’université de découvrir la richesse de la recherche actuelle sur les corps au-delà de Neptune. Une belle occasion aussi pour nos élèves de découvrir l’enseignement supérieur.

Un immense merci à l’équipe de sciences physiques du CPF, à tous ceux qui ont contribue a rendre cette semaine aussi riche qu’inoubliable, et merci a Alain DORESSOUNDIRAM , un merci à la dimension de notre galaxie.

           

         

         

Concours de projets de Start-up dans les établissements du réseau AEFE Proche-Orient
https://www.aefe-proche-orient.net/actualites/concours-de-projets-de-start-dans-les-etablissements-du-reseau-aefe-proche-orientconcours-startup

Youth Day à la Fransabank pour nos élèves de 1ère

Nos élèves de premières ES1/ES2 ont assisté à la journée “Youth Day at Fransabank” organisée par Fransabank à l”édifice Adnan Kassar afin de célébrer “Global Money week”. Au cours de cette journée ils ont approfondi et concrétisé leurs connaissances de cours sur les différents services bancaires ( comptes, cartes,chèques,crédits,intérêts,emplois du secteur…). Les élèves ont aussi découvert le sens de la responsabilité sociale dans les entreprises et ont présenté les différentes actions sociales menées par notre établissement. Ils ont enfin terminé cette journée avec des activités éducatives.

Nous remercions l’équipe “Fransabank pour son accueil chaleureux et convivial.

Un échange interculturel engagéDans le cadre de l’objet d’étude sur l’argumentation en cours de français, les élèves de 2de D de madame Marylise Hage ont accueilli élèves et professeurs pour un échange interdisciplinaire, le jeudi 21 décembre 2017.

Quelle que soit la langue parlée, l’objectif reste le même. Quelle que soit la culture mise en jeu, l’objectif reste le même. Que ce soit pour Boris Vian dans les années 50, pour le groupe de rock Guns n’Roses dans les années 90 ou les Rahbani en 2000, l’objectif reste le même. C’est ce qu’ont très bien compris les élèves de 2de. Ils ont uni donc leurs voix pour dénoncer les atrocités qui existent depuis la nuit des temps et que l’homme n’arrive toujours pas à éradiquer.

Ils l’ont dit en arabe. Ils l’ont dit en anglais. Ils l’ont dit en français. Non à la guerre.

Nos élèves de 6e au Festival de l’Archéologie de l’Institut Français

A l’initiative des enseignantes d’histoire géographie, nos élèves de 6e se sont rendu par groupes au Festival de l’Archéologie organisé par  l’Institut Français. Au cours de différents ateliers, ils ont été amenés à faire diverses activités relatives à l’archéologie. Il ont par exemple appris à identifier les différents os du corps humain et à reconstituer un “squelette”. Ils ont également fait de l’ archéozoologie, une fouille dans un bac à sable et un atelier de préhistoire à partir duquel ils ont vu les différents usages des pierres taillées et polies.

Sciences et Technologie en 6ème: Cuisiner c’est mesurer..

Dans le cadre du programme de sciences et technologie des classes de 6e, nos jeunes experts au travail ….